Thursday, 14 December 2017

Nouvelle

img

10 conseils pratiques pour éviter les pièges des cartes de crédit

,

L’économie Canadienne repose sur l'endettement des ménages (qui représentent 165 % de leur revenu disponible, un sommet), plus principalement sur les cartes de crédit. De ce fait plusieurs banques de laplace multiplient les offres de crédit et les programmes de récompense, qu’ils présentent comme avantageuses pour les consommateurs alors qu’en réalité, elles profitent davantage aux émetteurs de cartes de crédit qui font des bénéfices trimestrielles records. Les taux d’intérêt sur les cartes de crédit avec frais mensuel varient de 12.99% à 20.99 % pour une banque et sans frais mensuel de 28 % à 30 % pour les grands magasins comme Sears, Sears, Home dépôt, Brault & Martineau, compagnie pétrolière, etc. z Équifax ou TransUnion De nos jours, vous ne pouvez effectuer une transaction dans une institution financière, sans qu’on ne vous propose de carte de crédit, tous les employés y sont mis à contribution, même les caissières vous le propose lors de vos transactions bancaires courantes, alors qu’elles ne peuvent même pas vous expliquez une clause du contrat de la carte de crédit. Certains prêteurs sans scrupules vont même jusqu'à vous dire qu’elle est la seule voie pour bâtir votre dossier ou historique de crédit à l’agence d’évaluation de crédit , alors que vous pouvez le faire en utilisant les cartes de crédit pré-payée de Poste Canada, Money Mart, RBC, etc., vous permettant de mieux contrôler vos dépenses.

La JCCCAM vous propose quelques conseils pratiques pour éviter cette machine d’endettement :

• N’utiliser votre carte de crédit que dans des situations d’urgence et évitez de vous servir de votre marge de crédit personnelle et de vos cartes de crédit personnelles pour financer vos achats ou votre entreprise en démarrage, car elle peut vous amener vers des dettes infernales, si vous n’êtes pas discipliner dans vos dépenses;
• Évitez le plus possible de souscrire aux cartes de crédit de grands magasins ou de compagnie pétrolière car les intérêts sont trop élevés (de 28% à 30 %);
• Ne jamais accumulez plusieurs cartes de crédit ou de tomber dans les griffes des banques qui vous offre d'augmenter votre plafond de crédit ou même augmente sans votre consentement;
• Attention au piège du paiement minimum dû : ce montant est le plus visible sur le relevé. Le paiement seulement du montant minimum, entraîne une accumulation des intérêts et augmentent drastiquement les années à rembourser ta dette! (Par exemple, vous possédez une carte de crédit à taux d’intérêt annuel de 19 %, alors si vous effectuez un paiement minimal mensuel de 200 $ sur un solde de 20 000 $, il vous faudra 10 ans et 5 mois pour rembourser votre dette et le comble est que vous aurez payé plus de 17 787.96 $ d’intérêt, c’est de l’argent jeter par les fenêtres) ;
Faites vos propres calculs avec cet outil interactif: http://itools-ioutils.fcac-acfc.gc.ca/CCPC-CPCC/CCPCCalc-CPCCCalc-eng.aspx
• «Dites non merci » au offre de transferts de soldes : car les banques veulent t’inciter à transférer tes dettes sur une autre carte à taux réduit ou taux préférentiels de lancement. Mais il cache de vous dire que la durée du taux promotionnel est limitée et lorsqu’elle se termine, le taux d’intérêt monte en flèche!
• «Dites non merci » au offre d’assurance solde, il s’agit d’une option coûteuse et inutile, car votre assurance vie vous suffit largement. • Faites votre paiement avant l’échéance des 21 jours pour rembourser la somme due sans payer d’intérêts. Car les intérêts sont calculés à partir de la date d’achat et chaque paiement après l’échéance, soit, un ou deux jours de retard vous coûtera cher.
• «Dites non merci » au offre de chèques d’avance de fonds Visa ou chèque à votre nom émis par Visa ou autres, vous promettant un taux d'intérêt très alléchant de 1.99%. C'est un piège infernale, car la banque ne vous dira jamais que si vous utiliser un chèque visa de 1000 $ et que par la suite vous utiliser votre carte de crédit, la banque vous appliquera le taux d’intérêt de 19.99%.
• «Dites non merci » au offre de congé de paiement, car l’offre de reporter au prochain mois le versement du paiement n’est pas à votre avantage, car les intérêts mensuels habituels continueront toujours de s’accumuler sur le solde impayé à vos frais.
• «Dites non merci » au offre de ristournes en argent sur les achats, car ses pseudo-programmes de fidélité sont conçus pour vous inciter à dépenser (Surutilisation de la carte). Et plus vous dépenser, plus vous épuisez la limite de crédit et si vous n'avez pas les moyens de payer mensuellement, vous connaîtrez sans doute les désagréments des appels harcelants des agences de collection et l’abaissement de votre cote de crédit. Mettant ainsi votre situation financière et celle de votre famille en danger. De ce qui précède, une discipline s’impose de votre part, ce qui nous permet de vous conviez au prochain article: quelles stratégies adoptées pour sortir des griffes de l’endettement, causé par les cartes de crédit.

• L’«argent boni» qu’elle offre équivalant à un pourcentage du montant des achats effectués avec la carte de crédit

Les ristournes en argent sur les achats Des programmes de fidélité offrent de l’«argent boni» équivalant à un pourcentage du montant des achats effectués avec la carte de crédit. Or, certains programmes comportent des frais annuels si élevés qu’ils ne sont même pas compensés par l’argent boni amassé.
• Épuisement de la limite de crédit : Si vous n'avez pas les moyens de régler vos achats, vous connaîtrez sans doute les désagréments d'avoir un solde élevé.
Ne jeter pas de l’argent par les fenêtres en tombant dans le cycle infernale de paiement des taux d’intérêt sans fin, car si par exemple vous épuiser votre limite de carte de crédit de 20 000$ a taux d’intérêt de 19%, alors le montant minimum que vous devez payer chaque mois sur le solde impayé intégral est de 400 %, sur 19 ans , parmi laquelle vous aurez payé les intérêts de plus de 27000 $.

Faites vos propres calculs avec l’outil interactif de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada :
http://www.fcac.gc.ca/iTools-iOutils/CreditCardCalculator-fra.aspx#jumpCalcResults


Par Pierre Marc Ngamaleu

office@jcccam.org

www.facebook.com/jcccam

www.twitter.com/jcccam

Newsletter

Souhaitez toujours informés sur toute l'actualité de la JCC.